icone drapeau anglais
 
Automne-Toussaint-Halloween
 
Avent-Noël

Quatorzième chapitre : Comment Lilas rencontra une petite fille étonnante

Lilas avait bien aimé Nils. Et ça l’amusait que ce garçon soit  bien plus vieux qu’elle et plus petit que ses poupées. Pourtant, la nuit suivante, le lit magique  qui avait repris la route de la Suède ne l’amena pas près de lui. Elle se retrouva dans le jardin d’une drôle de maison, toute bancale, une sorte de très grande cabane multicolore.

Elle n’était pas encore sortie de son lit lorsqu’elle entendit un cheval arriver.
Sur le dos du cheval, il y avait une petite fille guère plus grande qu’elle et tout aussi blonde. Mais alors que les cheveux de Lilas tombaient en jolies boucles souples, ceux de la petite fille partaient tout droit de chaque côté de sa tête en deux nattes raides comme des bâtons.

Elle repéra tout de suite Lilas et son lit magique :
- Ben zut alors, t’es qui toi et c’est quoi ce drôle de bazar ?
- Je suis Lilas et mon lit n’est pas un bazar mais un lit magique et toi comment tu t’appelles ?
- Pippi Langstrump.
- Pipi !

Et Lilas, bien sûr, éclata de rire. Mais elle arrêta vite, Pippi devenait très rouge et elle  n’avait pas l’air trop commode.
Malgré ça, Lilas sortit de son lit. Elle avait deviné que Pippi aimait autant qu’elle jouer et chahuter.

Quand elles furent écarlates, essoufflées, assoiffées, Pippi invita Lilas dans sa maison pour lui offrir un petit goûter.

Dans la cuisine, Lilas allait de surprise en surprise. Un petit singe installé sur le buffet, aucune grande personne pour les servir, leur dire de ne pas boire trop vite et de ne pas manger que des bonbons.

Elle posa des questions à Pippi. Incroyable !

Elle n’avait plus de maman, son papa était un vieux pirate qui naviguait dans les mers du sud et qui lui avait donné un grand coffre plein de pièces d’or. Elle vivait seule avec ses animaux et faisait ce qu’elle voulait quand elle voulait.

Pippi trouvait Lilas sympathique. Elle lui proposa de rester quelques jours chez elle. Lilas trouvait agréable de n’en faire qu’à sa tête, mais elle ne voulait pas se réveiller demain matin et ne pas voir sa maman, son papa et son petit frère.

Pippi n’insista pas et l’accompagna à son lit. Juste avant que Lilas ne reparte, elle lui confia qu’en France, son nom se disait Fifi Brindacier.

 
Chap précédent
Sommaire

les fêtes de noël avec kutchuk

 
 
 
 


© Montsouris communication / 2000-2015.  Reproduction interdite sans autorisation