icone drapeau anglais
 
Automne-Toussaint-Halloween
 
Avent-Noël

Septième chapitre : Comment Lilas traversa la Manche

un curieux hibou

Activités chouettes
Coloriages
Memory, stickers, magnets, mini cartes chouettes
Boites ou sacs chouettes
Tampons et pochoirs

sommeil

Le lendemain matin, Lilas se réveilla dans son lit ordinaire, dans sa chambre normale à Paris. Ouf !
Le soir, au moment de se coucher, elle était nerveuse. Elle avait un peu envie de repartir à l’aventure avec son lit magique mais en même temps elle était inquiète. Elle réclama une rallonge de bisous, une histoire et fit de très gros câlins à ses parents.

Enfin, elle se retrouva seule dans son lit, lumière éteinte et essaya de ne pas s’endormir. Mais pas moyen de résister. Plouf, elle s’endormit d’un seul coup. Et sans qu’elle se rende compte de rien, le lit magique l’emporta.

Il prit la même route que la veille. Il vola vers le nord, traversa la Manche, fila vers Londres mais ne s’y arrêta pas. Il se posa sur une pelouse devant le portail d’un château très bizarre, tout biscornu, totalement inquiétant.

Et les dizaines de hiboux qui volaient vers le château ou en sortaient le rendaient encore plus effrayant.
Heureusement le lit magique avait atterri si doucement que Lilas ne s’était pas réveillée.
Des enfants en tenue de sorcier sortirent du château. Et c’est en regardant dans le lit qu’ils tirèrent Lilas du sommeil.

Elle les reconnut tout de suite. Elle les avait déjà vus des dizaines de fois. Ils étaient les apprentis sorciers les plus célèbres du monde.

Ils questionnèrent Lilas pour savoir ce qu’elle faisait là, comment elle était arrivée, et qui elle était.

Elle leur expliqua tout. Ils étaient très gentils et ils l’écoutaient très patiemment. Elle leur confia qu’elle était inquiète parce que le lit ne lui faisait pas rencontrer des gens toujours aussi gentils que la dame à la licorne, le vieux Merlin ou eux. Il y avait aussi eu clochette qui voulait l’entraîner dans des aventures dangereuses et la dame du Lac dont les yeux jetaient des éclairs de colère.

Ils commencèrent à lui expliquer ce qu’ils étudiaient dans leur école. Elle n’y comprit rien. Elle avait beaucoup parlé. Elle était très fatiguée. Elle bailla une fois, deux fois, s’endormit et le lit se referma et s’envola.
Un des jeunes sorciers s’exclama :
- Mince, c’est encore mieux qu’un balai.

   
 
Chap précédent
Sommaire

les fêtes de noël avec kutchuk

 
 
 
 


© Montsouris communication / 2000-2015.  Reproduction interdite sans autorisation