icone drapeau anglais
   
 

icone d'un pélican d'après Audubon existe en coloriage
* Petite boite de rangement à tiroirs popup
* Bricolages petits défauts
* Coloriages de pélican, l'animal symbole des pères généreux
* Coloriages de footballeurs
* Forum : idées, questions, expériences
* Plaisirs de Papa
* Paroles d'enfants
* Ton père sur un balai
* Coloriages inspirés d'Andersen

L'idée de créer une fête pour que les enfants honorent leurs pères est née à Spokane, aux états-unis. Une femme, Sonora Smart Dodd, a eu cette idée en écoutant un sermon le jour de la fête des mères en 1909.

Elle avait été élevée par son père, Henry Jackson Smart, après la mort de sa mère et elle voulait lui faire savoir à quel point elle lui était reconnaissante. Comme son père était né en juin, elle choisit ce mois pour organiser la première fête des pères à Spokane le 19 juin 1910.
La rose est la fleur de la fête des pères. On porte des roses rouges pour un père qui est vivant et blanche pour un père qui est mort.

On ne les fête en France que depuis 1968. En Suède, on les fête en novembre et ce jour là, on leur apporte le petit déjeûner au lit. (une idée à voler).

 
* Des boites pour les cadeaux
* Mots croisés de la fête des pères
* Mots croisé spécial fête des pères 2
* Quelques pères vraiment très spéciaux
* La page des bricolages
* Encore un père un peu particulier
* Les gâteaux cravates et le petit déjeuner au lit des papas
* Le carnet de sommeil et de rêves

Les "nouveaux pères" ne sont pas une invention récente :
C'est aussi injustice et folie de priver les enfants qui sont en âge de la familiarité des pères et vouloir maintenir en leur endroit une morgue austère et dédaigneuse, espérant par là les tenir en crainte et obéissance....Quand je pourrais me faire craindre, j'aimerais encore mieux me faire aimer (Michel de Montaigne, de l'affection des pères aux enfants)


A partir du 11 juin, la coupe du monde de football, ça va intéresser pas mal de pères !

vignette journal de la coupe du monde de football

* Du clafoutis oh oui !
Gâteau de semoule aux raisins secs
Gâteau très doux au chocolat
Tarte meringuée aux framboises
Les chouquettes c'est chouette
Gâteau très doux et très léger
Les crèpes des schmürcks
Gâteau tendre aux raisins secs et rhum
Les petites meringues de Mario
Le gâteau au coeur tendre
Le trifle
Le gâteau douillet
Le gâteau night and day
Le gâteau aux abricots de la jolie Lili
La poule à la guiness
Et nos autres desserts et recettes

Une brève histoire du père en occident

Chez les romains, c'est le père qui décide si l'enfant qui naît dans la maison (qu'il soit ou pas son enfant biologique) deviendra son enfant. S'il fait le geste de le soulever, il le fait sien. Sinon, l'enfant est placé sur les marches du temple et dévoré par les bêtes sauvages ou recueilli par un passant compatissant. Le pater familias a le droit de vendre ou de tuer son enfant.

Puis, la paternité évolue. Elle se civilise et se rigidifie en même temps. Le droit de tuer son enfant est aboli, puis, la coutume de l'exposition. Puis, le père ne peut plus avoir d'autres enfants que ceux d'une femme avec qui il est marié. Mais le père reste le maître incontesté du destin des enfants.

Petit à petit, ce pouvoir est remis en cause. La religion, puis l'état se mêlent à leur tour du futur des enfants.

Enfin, les guerres mondiales ont appris aux femmes à se débrouiller seules pendant que les maris étaient à la guerre, prisonniers ou morts mais il a fallu attendre mai 68 pour que soit définitivement aboli la toute puissante du père et que la femme soit considérée comme l'égale de l'homme pour décider de l'avenir de leurs enfants..

 
 
 
 
 

© Montsouris communication / 2000-2015.  Reproduction interdite sans autorisation