Corto Maltese, le voyage imaginaire d’Hugo Pratt, une superbe exposition à la pinacothèque et un exemple à suivre

Il est né à Venise en 1927, est parti en Abyssinie à 10 ans (Ethiopie et Erythrée aujourd’hui), a été enrôlé dans l’armée par son père à 14 ans dans l’armée italienne qui luttait à l’époque contre les rebelles locaux. Les rebelles gagnent, l’empereur HaIle Selassie revient et la famille se retrouve dans un camp en 1941. Le père meurt. Il est rapatrié avec sa mère en 43 et cette fois ce sont les SS qui l’emprisonnent et l’enrôlent de force. Au bout de quelques jours il s’échappe, rejoint les alliés. Fini de faire le soldat, il est interprète et organisateur de spectacles.

Il est né avec le don du dessin, sa grand-mère dès tout petit, l’a encouragé à s’en servir pour raconter sa vie avec son crayon. Le voici arrivé à l’âge adulte et il décide de gagner sa vie à la pointe de ce crayon. Il va raconter la vie des autres, illustrer leurs oeuvres et surtout inventer un héros au charme fou qui le fera voyager dans l’espace et le temps, le capitaine de Marine marchande Corto Maltese.

Nous vous recommandons de parcourir les archives Hugo Pratt.

En ce moment, la pinacothèque consacre une exposition au héros né de l’imagination d’Hugo Pratt : Corto Maltese.

Si vous décidez comme nous vous le recommandons de suivre les traces d’Hugo Pratt, envoyer nous le lien vers vos créations dans les commentaires de cet article ou écrivez avec vos textes et dessins à mh.visconti@gmail.com et votre héros n’a pas besoin d’être humain, ni même d’appartenir à une espèce vivante existante.

Musées et expos à Paris, nos conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.