Musée d’Orsay : une expo pour tous les goûts et les âges, l’Ange du bizarre, le romantisme noir ; an exhibition for all tastes and all ages, the Angel of the odd, dark romantism

darkromantism Du 5 Mars au 9 juin 2013, 1 rue de la légion d’honneur, 7500, Paris

Le romantisme noir est un univers qui a d’abord été créé dans les romans gothiques anglais de la fin du 18ème et très vite représenté avec force et élargi par les peintres et sculpteurs.
– Goya et Géricault nous ont présenté les atrocités insensées de la guerre et les terrifiants naufrages de leur temps.
– Füssli et Delacroix ont peint les fantômes, les sorcières et les diables de Milton, Shakespeare et Goethe
– C.D. Friedrich et Carl Blechen ont envoyé le spectateur réfléchir à  son sort dans des paysages énigmatiques, tristement mélancoliques.

A partir de 1880, de nombreux artistes, conscients de la vanité et de l’ambiguité derrière la croyance dans le progrès ont repris le flambeau du romantisme noir, se tournant davantage vers l’occulte, les mythes et les rêves et des hordes de sorcières, de squelettes ricanant, de diables informes, de mortelles enchanteresses et de satans lubriques sont apparus soudainement.

Après la première guerre mondiale, quand les surréalistes ont pris l’inconscient, le rêve et la « défonce » comme base de création artistique, ils ont mis la touche finale au romantisme noir. C’est à cette époque qu’au cinéma on a vu Frankenstein, Faust et autres chefs d’oeuvre de ce genre.

Cette exposition couvre une variété d’artistes et de sujets telle que chaque visiteur, adulte, ado, enfant, peut y trouver des oeuvres qui l’intéressent et le séduisent.

Nos autres propositions de sorties et activités à Paris

Darlk romantism is an universe first created in the English Gothic novels of the late 18th century and soon vividly  represented and enlarged by visual artists.
–  Goya and Géricault presented us with the senseless atrocities of war and the horrifying shipwrecks of their time,
– Füssli and Delacroix gave substance to the ghosts, witches and devils of Milton, Shakespeare and Goethe.
–  C.D. Friedrich and Carl Blechen cast the viewer into enigmatic, gloomy landscapes, reflecting his fate.

From the 1880s, seeing the vanity and ambiguity behind the belief in progress, many artists picked up this legacy of Dark Romanticism, turning towards the occult, reviving myths and exploiting the new ideas about dreams. hordes of witches, sniggering skeletons, shapeless devils, lecherous Satans and deadly enchantresses suddenly appeared.

After the First World War, when the Surrealists took the unconsciousness, dreams and intoxication as the basis for artistic creation, they completed the triumph of the imagination over the principle of reality, and thus, put the finishing touches to the spirit itself of Dark Romanticism. At the same time, the cinema seized onFrankenstein, Faust and other masterpieces of this genre that are now firmly established in the collective imagination.

This exhibition covers a range of artists and subjects so wide that each visitor, adult, teen, child, can find works which interest and seduce him.

Other visits to do in Paris

 

 

Carlos Schwabe (1866-1926)The Death of the Gravedigger1900

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *