Un conte inspiré d’Alice au pays des merveilles, Lilas au pays d’Alice, 9, la chenille – A tale inspired by Alice in Wonderland, Leela in Alice’s land, 9, the caterpillar

Sommaire – Summary

Les champignons avaient une étrange allure, mais ce n’était rien à côté de la chenille qui venait de parler à Lilas.
En quelle sorte de papillon pouvait-elle bien se transformer?

The mushroom had a strange look, but it was nothing compared to the catterpillar who had just spoken to Leela.
In what sort of a butterfly could it morph?

chenillenum

Comme Lilas n’avait pas répondu, la chenille répéta plus fort :
– Bonjour, on s’amuse bien je vois.
–  Non je ne m’amuse pas. J’ai rétréci et je ne sais pas comment retrouver ma taille et je trouve ça pas drôle du tout. Mais pas drôle du tout.
– Je ne vois pas le problème, tu n’as qu’à appuyer sur la touche zoom. Je te laisse, il faut que j’aille me métamorphoser. Au-revoir.
Et la chenille fila en se tortillant entre les champignons.

As Leela had not answered, the caterpillar repeated louder :
– Hello, you’re having fun I see.
– No, I’m not having fun. I have shrunk and I don’t know how to get back to my normal size and I don’t find that amusing at all. Not amusing at all!
– I don’t see where is the problem, you just have to punch the zoom key. I leave you, I must go and transform myself. Good-bye.
And the catterpillar dashed wriggling between the mushrooms. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *