Le printemps, c’est aussi le nouvel an Perse, norouz ou indien, ugadi

Le nouvel an perse, Norouz, nous avons déjà raconté les légendes, les coutumes qui lui sont associées et proposé des activités.
(illustration : notre dieu hindou favori, Ganesh)

Ugadi, pour les habitants de certaines régions de l’Inde et les membres de certaines communautés hindous c’est le même genre de fête : printemps et  en même temps du nouvel an. Ugadi, en 2010, tombe le 16 mars.

C’est le jour où Lord Brahma a commencé à créer le panthéon hindou. Cette fête comme le printemps parle de croissance, prospérité et bien-être. Des guirlandes de jasmin parfument et décorent les temples et le cou des femmes.

Les préparatifs commencent une semaine avant : grand ménage, achat de nouveaux vêtements et de ce qu’il faut pour la fête.

Le jour même, réveil avant l’aube, lavage de tête et décoration du seuil de la maison avec des feuilles de mangues. On dessine des motifs de fleurs, on récite des poèmes et des prières, on mange de bonnes choses et on prend la résolution de prendre la vie comme elle vient et avec calme.

Pour d’autres hindous, ce n’est pas tout à fait la même fête, on célèbre Navratri, la fête de Devi, la déesse mère. Cette déesse est fêtée plusieurs fois par an. Au printemps, c’est Vasanta Navratri, aussi appelé Chaitra navaratri. On la vénère pour le bien être matériel et spirituel et on chante ses vertus, on répète son mantra et son nom, on médite à son sujet.

La fête dure neuf jours, enfin surtout neuf nuits :
Les 3 premiers jours, on célèbre la forme Durga ou Kali pour détruire les impuretés
Les 3 jours suivants, on célèbre la forme Lakshmi, déesse de la richesse
Les 3 derniers jours, on célèbre la forme Saraswati, déesse de la sagesse

Illustration lakshmi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *