Metropolis, la mère de toutes les villes imaginaires, une extraordinaire exposition à la cinémathèque

Même aujourd’hui, près d’un siècle après la sortie du film, les images de Métropolis sont toujours présentes. Petit exemple :, la coiffure « originale » que le chanteur M  a longtemps arborée. Une exposition exceptionnelle à voir à partir de 9 à 10 ans.

L’exposition Metropolis permet de découvrir le film à travers son scénario, du prologue dans la cité moderniste à la scène finale dans la cathédrale. Les six grandes séquences du film servent de parcours et sont illustrées par des projections et des pièces uniques : dessins originaux des décorateurs, robot de la « femme-machine », costumes, appareils, photos de plateau…

Chaque séquence est accompagnée de la musique de  Gottfried Huppertz et commentée par les souvenirs et les déclarations du réalisateur Fritz  Lang, de la scénariste Thea von Harbou, de l’assistant de production Hans Taussig, des décorateurs Erich Kettelhut et Otto Hunte, des photographes Karl Freund et Günther Rittau, et de la costumière Aenne Willkomm.Les scènes principales de Métroplis servant de supports à l’exposition, sont La Cité des Fils La Ville Ouvrière La Ville Haute Le Laboratoire Rotwang Les Catacombes La Cathédrale Ces scènes sont décrites ci-après. Outre ces sections dédiées aux grandes scènes du film, une section intitulée « Prologue » per met au visiteur de s’immerger, dès son arrivée, dans l’univers du film.À la fin de l’exposition, un espace est consacré à la restauration du film. Enfin, une dernière section, ajoutée pour l’adaptation de l’exposition à La Cinémathèque française, traite de la réception de  Metropolis  en France. Elle présente essentiellement du matériel publicitaire (livrets d’exploitation, flick books, publicités dans des revues…

A cette occasion seront aussi projetés des films présentant des cités imaginaires

Du 19 octobre 2011 au 29 janvier 2012

La cinémathèque, 51 rue de Bercy, l’occasion de se promener dans un de nos lieux parisiens favoris : Bercy village et le parc de Bercy

Lundi, mercredi à samedi : 12h-19h, Nocturne le jeudi jusqu’à 22h, Dimanche : 10-20h, Entrée libre le dimanche de 10h à 13h

Billet couplé avec le Musée du cinéma,Plein tarif : 6€ *,Tarif réduit : 5€ *,Moins de 18 ans : 3€ *, Forfait 8€ : Expositon + Musée + film

Nos autres propositions de sorties, voyages, visites, activités pour octobre et les vacances de Toussaint

Pour les vacances de Toussaint et même avant, un petit tour à Beaubourg pour découvrir un objet culturel non identifié signé Matali Crasset

Nouvelle proposition pour les enfants et les familles, un objet naturel non identifié (ONNI) a surgi dans la Galerie des enfants. « Le Blobterre de matali », espèce de jardin et espace hybride, fait croître et proliférer une extraordinaire néo-végétation. À la fois primitif et artificiel, à l’image de son émissaire Fl’om, un Adam mi-homme mifleur, Blobterre réinvente l’espace urbain. Comment peut-on passer un moment dans un musée qui soit une expérience ? C’est pour répondre à cette question que la designer et créatrice matali crasset a imaginé pour le Centre Pompidou ce monde parallèle.

Le Blobterre présenté dans la Galerie des enfants est une fiction qu’elle a conçue. Un espace hybride enveloppé d’une néo-végétation. Un monde multisensoriel, réinventé avec sa logique propre, ses systèmes, ses éléments végétaux, ses habitants, ses odeurs et ses bruits. Les enfants l’explorent, le transforment et participent ainsi à son développement. Ils utilisent cette plateforme pour imaginer des liens entre les éléments qui la composent : les extratoofs, les domosquelettres ou encore l’un des habitants : Fl’om, mi-homme mi-fleur. Entrez dans le blobterre : ici, le temps n’est pas celui du monde habituel, on peut y vivre un moment qui ressemble à une journée, une nuit, une saison… Chaque visite sera l’occasion d’une expérience de vie primitive dans ce monde inconnu. On commencera par explorer, écouter, sentir, observer le blobterre dans ces moindres détails et puis on cherchera à y vivre.

Nos autres propositions de sorties, voyages, visites, activités pour octobre et les vacances de Toussaint

Sorties à Paris, au musée de la poste été 2011, Nils Udo et facteurs factices

Affiche Nils udoDonc, cet été, nous avons décidé de nous intéresser au land-art et, pour chercher l’inspiration, nous avons pris le chemin du musée de la poste où se tient du 30 mai 2011 au 1er octobre, une exposition rétrospective de Nils Udo, plasticien allemand, surtout connu comme représentant du Land art.

Le parcours divisé en deux parties, présente tout d’abord les photographies, en noir et blanc et en couleur, de ses installations végétales et minérales, prises aux quatre coins du monde, dans des lieux parfois improbables, quelques encres de Chine sur papier – exécutées sur une brève période – et enfin sa peinture avec laquelle il a renouée avec passion en 2004.
Des dessins préparatoires – extrêmement rares chez l’artiste – de deux projets réalisés pour des particuliers : les champagnes Feuillatte et le domaine de Méréville, viennent enrichir l’exposition.
Un film permet de suivre Nils-Udo dans la construction en 2005 de son projet monumental Clemson Clay Nest au Botanical Garden of South Carolina, Université de Clemson (USA).

Nous y avons effectivement trouvé de bonnes idées, nous avons vu de belles choses, d’autres qui nous ont moins intéressés, mais, ce qui nous a un peu interpellés, c’est que notre préférence est allée à … ces peintures !

 

facteurs facticesEt, profitez en pour aller visiter l’exposition  » Facteurs factices  » dans le musée ( du 11 avril au 27 août).
Vous y verrez des photos et des réalisations des habitants de Saint Martin d’Abbat, le village des boites à lettres. Entre Orléans et Gien, entre forêt et Val de Loire. 1600 habitants à peine, une demi-douzaine de commerces… et 220 boîtes aux lettres personnalisées, customisées, décorées. Ce village paisible s’est ainsi forgé au fil des années une personnalité originale. Ces boites racontent la vie, les passions ou les rêves de ceux qui les ont créées.

Et surtout, 15 vélos délirants chevauchés par leurs facteurs imaginaires fabriqués pour l’exposition par les habitants du village

Nos autres idées de sorties, voyages, visites, à Paris, autour, ailleurs en France, ailleurs en Europe ou sans bouger de chez soi

34 boulevard de Vaugirard, 75015 Paris

ouvert du lundi au samedi de 10h à 18h (fermeture dimanche et jours fériés).

Tel : 01 42 79 24 24

Métros:

  • Montparnasse (sortie place Bienvenue).
  • Pasteur
  • Falguière

Bus :

  • lignes 28, 48, 88, 89, 91, 92, 94, 95, 96

 

Paquebot France, exposition au musée de la Marine du 9 février au 23 octobre 2011, une expo moyenne dans ce beau musée, mais des ateliers extras

affiche lancement paquebot franceJe m’étais racontée des histoires et j’en attendais. Un bateau mythique, le dernier des grands transatlantiques. Je m’attendais à embarquer à son bord et vivre la traversée à l’occasion de cette exposition.

Car des voyages dans le temps et l’imaginaire à l’occasion de précédentes expositions, nous en avons vécu plusieurs dans ce musée à l’occasion de précédentes expositions.

Quelle déception. J’ai trouvé l’exposition bien plate, succession d’informations techniques, de présentations, maquettes, objets témoins et documents (photos, documents sonores, vidéos, ….) retraçant la conception du navire et la construction du navire, sa décoration.

Mais à aucun moment, je n’ai vraiment embarqué et encore moins rêvé.

En revanche, j’aurais bien participé à un des ateliers organisés par les enfants. Décorer une cabine à partir d’une matériauthèque d’époque et d’une maquette en kirigami, j’aurais adoré !

Musées, expos et monuments à Paris, informations et opinions

une salle du musée de la marine

Vanités, c’est la vie, art et têtes de mort, une expo à voir au musée Maillol

tete-maya-20061 rue de Grenelle, Paris VIIème de 10h30 à 19 h sauf mardi. Jusqu’à 21 h 30 le vendredi.

La vogue des têtes de mort ne date pas d’hier. Bien avant qu’elles ne deviennent l’emblème de la fête de Halloween et ne décorent bijoux, vêtements et accessoires gothiques, elles ont été représentées par les artistes pour inciter les hommes à méditer sur la vanité de leur destin. Pendant un temps, elles ont disparu des tableaux pour revenir en force à la fin du vingtième siècle.

L’exposition vanités, c’est la vie, nous le rappelle. Des oeuvres anciennes, des oeuvres modernes et beaucoup d’oeuvres actuelles. Des tableaux, mais aussi des sculptures et des bijoux. Du beau, du chic et du choc.

Une expo idéale pour une visite en famille.

Et si vous avez envie, à votre tour, de jouer avec les crânes et les ossements,  vous trouverez de nombreuses activités à faire sur ce thème (bricolages, coloriages, papeterie, jeux) dans notre rubrique consacrée à halloween et à dia de los muertos.

La Bd est à l’honneur au musée de la marine, expo François Bourgeon, les passagers du vent à partir du 3 février

pdv23Et jusqu’au 3 mai.

Pour aller rêver d’aventures, de grands espaces, de mer, de vent en attendant le retour des beaux-jours.

Trente ans après leur création, « Les Passagers du Vent » ont à nouveau largué les
amarres. Alors que paraissent les deux derniers albums de la série – La Petite Fille Bois-
Caïman –

« Les Passagers du Vent » ont à nouveau largué les amarres : 2 nouveaux albums de la série La Petite Fille Bois-Caïman paraissent.

Les histoires que François Bourgeon imagine et illustre, s’appuient sur des recherches et une documentation historique poussées.

L’exposition offreau public la découverte exceptionnelle des planches originales de l’auteur et entrouvre la porte de son atelier.  Genèse de la création : esquisses, plans, montages, travaux préparatoires sont ici dévoilés. Objets d’inspiration : buste de Zabo, carte de la Louisiane, maquettes de lieux, modèle de vaisseau,…

Palais de Chaillot, 17 place du Trocadéro – 75116 Paris, métro Trocadéro, horaires d’ouverture, tous les jours de 10 h à 18 h, sauf le mardi, plein tarif : 7 euros, tarif réduit : 5 euros, gratuit pour les moins de 26 ans et pour les adhérents

Du 21 octobre au 1er novembre 2009, le CNRS présente l’exposition « Les mystères de l’Univers »

mysteresuniversDans les jardins du Trocadéro à Paris (métro Trocadéro). Du lundi au vendredi, 9h à 18h, samedi et dimanche, 10 h à 19 h. 

Gratuit, superbe et passionnant.  Des photos, des maquettes, des vidéos, des conférences et des expériences pour :
Voyager dans les étoiles
Décomposer la lumière
Lancer une fusée
Construire une constellation
Rendre visible l’invisible
Produire des aurores boréales
Reproduire les boucles de Mars
Découvrir la lumière infrarouge…

Et adminer les mystères de l’Univers et en percer certains.
Pour se renseigner ou s’inscrire aux animations : 01 44 96 53 58.