Dans la hotte du père noël, je voudrais

sudokuballDes jeux vidéos malins  pour ds :

Sudoku ball detective : inspiré du jeu Cluedo et des histoires de Sherlock Holmes, d’Agatha Christie et de Midsomer Murders (inspecteur Barnaby). Vous incarnez le détective d’une petite ville où un meurtre a été commis. C’est à vous de trouver le coupable en suivant les étapes de l’enquête : chercher des indices, forcer une serrure, recueillir des témoignages dans le laboratoire…et résoudre des sudokus… Un excellent jeu pour les amateurs d’énigmes et de sudokus.

Et aussi Professeur Layton et la boite de Pandore : Pour repartir sur les pas des chasseurs d’énigmes dans l’orient express

Qui a peur des jeux vidéos, un documentaire de France 2 ?

sosFrance 2 a diffusé hier un documentaire sur les jeux vidéos. Le titre et le générique racoleurs façon film d’horreur sans subtilité contrastaient avec le contenu. Un portrait de jeunes gamers, du rôle que le jeu jouait dans leur vie et l’intervention de spécialistes du sujet.

Premier message : don’t panic, le jeu vidéo n’est pas en soi addictif. Les gamers excessifs sont rares et leur « addiction » au jeu est bien plus le symptôme que la maladie. Par ailleurs, jouer trop pendant quelque temps est peut-être une façon actuelle de faire sa crise d’adolescence.

Deuxième message : intéressez vous aux jeux de vos enfants même si vous n’avez pas d’attirance spontanée. Ca facilitera le dialogue familial.

Troisième message : vérifiez que ça ne vous arrange pas un peu trop qu’il joue dans sa chambre plutôt que de vivre des expériences « plus dangereuses » hors les murs. Aux parents de faire leur examen de conscience et d’inciter « vraiment » leurs poussins à faire autre chose.

Dommage que l’émission ne soit pas accessible en streaming, elle est d’utilité publique !

Le British museum est-il le plus grand musée du monde ?

british2

C’est la question que se pose aujourd’hui un des journalistes de Times on line en partant de deux faits :

– Le British Museum est devenu cette année l’attraction touristique la plus visitée d’Angleterre avant la plage de Blackpool. 6,03 millions de visiteurs en 12 mois pour 5,5 millions à  Blackpool on 5.5 million et 5,23 à la Tate Modern.

– son directeur Neil Mac Gregor qui a mené à bien la transformation qui a rendu cette vénérable institution aussi attrayante ne le quittera pas pour le metropolitan museum de New York.

Nous avons fait partie des 6 millions cet été. Pourtant, je ne sais pourquoi, j’avais un apriori très négatif envers le British Museum. Je l’associai à l’ennui pesant, à la grisaille et à la tristesse des musées d’archéologie de mon enfance, le royaume de la poussière, de la pesanteur, du savoir rasoir.

Quelques mots dans un fascicule touristique gratuit : Pierre de Rosette, Champollion, le très grand intérêt manifesté par Pierre pour l’histoire de l’Egypte ancienne. Soudain, visiter cette institution que j’avais jusqu’alors évité comme la peste est devenu incontournable. Pour mémoire, je voyageais en Angleterre en go de trois mômes, Pierre 12 ans, Alexane 11 ans et demi et François 10 ans et demi.

Dès l’entrée, j’ai du remballer mes préjugés. Lumineuse (bien plus que sur ma photo), moderne, emballante (nettement plus sans que je puisse expliquer pourquoi que celle du Louvre). Je n’avais pas fait deux pas que j’étais conquise.

motif tête maya

Pas question de tout visiter. Alors chacun a choisi une salle. Pierre de Rosette pour Pierre. Curieux, n’est-il pas ?
Statues de l’île de Pâques pour Alexane (très influencée par ses parents). Momies pour moi. Sans doute une illustration de ma révolution culturelle à 180°… Et Mexico pour François. La numérotation maya étant un des rares sujets abordés à l’école à l’avoir suffisamment intéressé pour le tirer de ses rêveries.

Une des têtes mayas m’a d’ailleurs tellement frappée que je m’en suis inspirée pour un des motifs que j’ai dessinés pour dia de los muertos.

Le musée a été fondé au siècle des lumières pour être un musée du monde.

Sa prochaine exposition aura justement pour thème le Mexique, à partir du 24 septembre, Moctezuma, the aztec ruler.

Une expo passionnante à la fondation Cartier : Graffiti né dans la rue

Le titre, le sujet, je la sentais bien cette expo. L’occasion idéale de tremper mon préado dans un petit bain de culture : volume raisonnable, thème très parlant. Il a quand même protesté un bon coup lorsque j’ai annoncé que j’aillais l’y emmener. Néanmoins, il y est allé d’un bon pas et sans manifester plus de mauvaise humeur. Dès qu’il a aperçu la palissade de chantier taguée pour l’occasion – en partie sous les yeux médusés de la jolie Lili qui les trouvait bien gonflés ces graffeurs de jouer de la bombe en pleine journée aux yeux de tous dans une avenue parisienne – il a acheté.

 

Et depuis, le schmurck numéro 2 dessine des graphs. Me reste plus qu’à espérer qu’il ne se décide pas à sortir dans la rue pour exercer ses talents. Parce que même en disant : c’est la faute à Cartier si mon fils a tagué le quartier, je n’éviterai pas les ennuis.

Uneexpo visuellement très forte qui resitue le graffiti dans son contexte, en raconte l’histoire de façon passionnante. Bref une expo indispensable avec enfants, préados, ados ou sans.

Sorties, expos à Paris

La beatlemania débarque sur Xbox en avant première

love-beatlesC’est décidé cet automne sera Beatles. Jusqu’à maintenant, il n’existait pas de cds corrects des fab four. Mais l’intégrale, remasterisée avec soin et sans déshumaniser le son (les défauts du matériel technique ont été effacés pas ceux des musiciens, un craquement de la bande non, un petit grattement de gorge oui) arrive dans les bacs.

A cette occasion, Xbox a créé un jeu, the Beatles rock band et un site associé. 

Avec ce site habillé d’animations époustouflantes, vous saurez tout sur les Beatles, de leurs humbles débuts au Cavern Club jusqu’à leur légendaire concert sur le toit du Saville Row.

Ecouter les fab four, comprendre les paroles de leurs chansons et apprendre à les fredonner, une fabuleuse manière de se perfectionner en anglais.

J’aime les mots de Françoize Boucher, le livre coup de coeur de la rentrée

Le coup de coeur de la rentrée

J’aime les mots de Françoize Boucher : 1 livre-cahier pour les enfants de 8 à 12 ans pour jouer avec les mots, les apprivoiser, les cajoler, les défier.

Un objet écrit et à écrire non identifié, entre le cahier de jeux et le journal intime, une petite merveille.

Nous l’avons fait tester et il a été adoré

enfant testant le cahier livre j'aime les mots de Françoize Boucher

Traduction de quelques extraits du discours d’Obama pour la rentrée scolaire

… J’ai parlé de la responsabilité des professeurs de vous inspirer et vous pousser à apprendre.
J’ai beaucoup parlé de la responsabilité de vos parents de s’assurer que vous restez bien dans le chemin et faites vos devoirs et ne passez pas chaque heure éveillée devant la télé ou avec cette  Xbox. 
J’ai beaucoup parlé de la responsabilité du gouvernement de fixer des standards élevés, d’aider les professeurs et les principaux et de fermer les écoles qui ne marchent pas et où les élèves n’ont pas les opportunités qu’ils méritent. 
Mais à la fin du jour, nous pouvons avoir les professeurs les plus dévoués, les parents les plus aidant et les meilleures écoles du monde – Et  rien de tout ça n’aura d’imoortance – si vous n’assumez pas vos responsabilités. Si vous n’allez pas à l’école, n’êtes pas attentifs aux professeurs, n’écoutez pas vos parents , grandparents et les autres adultes et ne faites pas le dur travail nécessaire à la réussite …
Chacun d’entre vous est bon à quelque chose. Chacun a quelque chose à offrir. Et vous avez la responsabilité envers vous-même de découvrir ce que c’est. C’est l’opportunité que l’instruction peut fournir.
Peut-être que vous pouvez être un bon écrivain – peut-être assez bon pour écrire un livre ou des articles dans un journal  – mais vous ne pourrez le savoir que lorsque vous aurez écrit un article pour vos cours. Peut-être que vous pouvez être un innovateur ou un inventeur – peut-être asses bon pour inventer le nouvel i-phone ou un nouveau médicament ou nouveau vaccin – mais vous ne saurez pas tant que vous n’aurez pas fait un projet en cours de science… 
Quoi que vous vouliez faire de votre vie – je vous garantis que vous aure besoin d’étudier pour le faire… Vous ne pouvez pas laisser tomber l’école et hop trouver un bon job. Vous devez travailler pour ça et vous former et apprendre.
Et ce n’est pas important seulement pour votre propre vie et votre propre futur. Ce que vous faites de votre éducation décidera pas moins que le futur de ce pays. Ce que vous apprenez aujourd’hui à l’école déterminera si notre nation peut faire face aux plus grands challenges dans le futur…
Maintenant je sais bien que ce n’est pas toujours facile de bien faire à l’école. Je sais que beaucoup d’entre vous sont confrontés aujourd’hui à des défis qui rendent difficile de se concentrer sur leur travail scolaire.
Je le comprends. Je sais ce que c’est… 
Mais à la fin du jour, les circonstances de votre vie – à quoi vous ressemblez, d’où vous venez, combien vous avez d’argent, ce qui se passe dans votre maison – ce n’est pas une excuse pour négliger vos devoirs ou avoir une mauvaise attitude. Ce n’est pas une excuse pour répondre au professeur, manquer une classe ou laisser tomber l’école. Ce n’est pas un excuse pour ne pas essayer. . 
Où vous êtes aujourd’hui ne doit pas déterminer où vous arriverez. Personne n’a écrit votre destiée pour vous. Ici, en Amérique, vous écrivez votre propre destinée. Vous faites votre propre futur…
C’est pour ça qu’aujourd’hui, je vous demande de vous fixer vos propres buts pour votre instruction et de faire tout ce que vous pouvez pour les atteindre. Vos buts peuvent être quelque chose d’aussi simple que faire vos devoirs, écouter avec attention en classe ou passer du temps chaque jour à lire un livre.  Peut-être que vous déciderez de vous investir dans une activité extra-scolaire ou de faire du volontariat dans votre communauté…  
Quoi que vous décidiez de faire, je veux que vous vous y accrochiez. Je veux que vous y travaillez vraiment.
Je sais que de temps en temps vous avez l’impression en regardant la télé que vous pouvez devenir riche et rencontrer le succès sans vrai travail…mais ça n’arrivera pas. 
La vérité est qu’avoir du succès est difficile. Vous n’aimerez pas toutes les matières que vous étudierez. Vous ne vous entendrez pas avec chaque professeur. Tous les devoirs ne vous sembleront pas significatifs pour votre vie à cette minute. Et vous ne réussirez pas nécessairement tout ce que vous tenterez à votre premier essai.
C’est Ok. Quelques unes des personnes qui ont le plus réussi dans le monde ont eu le plus d’échecs. Le premier Harry Potter de  JK Rowling a été rejeté douze fois avant d’être publié.  Michael Jordan a été sorti de l’équipe de basket de son lycée et il a perdu des centaines de jeux et des milliers de tirs dans sa carrière. Mais il a dit  « J’ai échoué encore et encore et encore de nouveau dans ma vie. Et c’est pour ça que j’ai réussi. » 
Ces personnes on t réussi parce qu’elles ont compris qu’il ne faut pas laisser nos échecs nous déterminer – Vous devez écouter leur enseignement. Vous devez les laisser vous montrer comment faire autrement la prochaine fois. Si vous avez des problèmes, ça ne veut pas dire que vous êtes un fauteur de troubles, ça veut dire que vous devez essayer plus de bien vous comporter. Si vous avz une mauvaise note, ça ne veut pas dire que vous êtes stupide, ça signifie seulement qu’il vous faut passer plus de temps à étudier….
N’ayez pas peur de poser des questions. N’ayez pas peur de demander de l’aide quand vous en avez besoin. Je le fais tous ls jours. Demander de l’aide n’est pas un signe de faiblesse, c’est un signe de force. Celà montre que vous avez le courage d’admettre que vous ne savez pas quelque chose et d’apprendre quelque chose de nouveau. Alors trouvez un adulte en qui vous avez confiance – un parent, grandparent ou professeur ; un entraineur ou un éducateur – et demandez leur de vous aider à rester sur la piste et atteindre vos objectifs… 

A propos de blogs : quelques conseils aux juniors

Créer un blog, c’est une très bonne idée.

A certaines conditions

RESPECT ABSOLU DE CERTAINES REGLES DE SECURITE

Tu es un geek ou un de tes parents, tu vas avoir ton blog à toi et pas un blog créé sur une plate-forme collective et tu vas pouvoir le personnaliser vraiment à ton goût.
Attention : ce genre de blogs est une proie pour les spammeurs. Il est indispensable de mettre en place des outils de protection contre le spam.

Que ton blog soit fait maison ou créé sur une plate-forme collective (genre skyblog), te voici devenu responsable de ce qui se publie sur ton espace que ce soit écrit par toi, tes copains ou un inconnu passé par là. A toi de contrôler ce que tu mets en ligne pour respecter la loi, mais aussi ce que publient les autres ! Il va donc falloir que tu surveilles les commentaires en plus de tes posts.
– Pas de propos sexistes, racistes, homophobes ou pornographiques.
– Pas de diffamation. Interdit d’écrire du mal de gens dont on donne le nom ou qu’il serait très facile de reconnaître.
– Pas de photos ou d’informations personnelles concernant d’autres personnes que toi publiées sans leur autorisation (photos, téléphone, etc…)

EFFORTS DE REDACTION

Prendre l’habitude d’exprimer ses pensées et de formuler ses idées par écrit est une excellente chose et te sera forcément utile à condition de ne pas se contenter de langage sms ou d’un sabir compréhensible seulement de toi et de quelques relations parce que si ta langue naturelle à l’écrit devient ce charabia, tu auras encore plus de mal à rédiger tes copies dans le français que tes profs attendent !

NE PAS EN ATTENDRE TROP

Si tu as un problème, raconter tes tourments et tes états d’âme sur ton blog, ça fait du bien, mais
– ça ne remplace pas le fait de se confier à un parent, un ami ou un professionnel (infirmière, assistante sociale, …) qui pourra t’aider
– ne compte pas sur tes visiteurs pour résoudre tes difficultés
– méfie-toi des gens qui pourraient utiliser ton désarroi pour te faire du mal
– demande-toi de temps en temps si tu ne parles pas trop de ce qui va mal en oubliant ce qui va bien. Attention à ne pas te noyer dans tes propres larmes comme Alice au pays des merveilles.

Allez bon blog à toi !

Le meilleur logiciel de contrôle parental, c’est … le parent

Le dialogue avec le parent, sa présence.

Aucune machine ne peut remplacer l’attention des éducateurs à ce que font les enfants.

L’enfant peut se trouver exposé à des contenus perturbants en surfant ailleurs qu’à son domicile, sur une autre machine que celle qui est protégée, en utilisant une session qui ne lui est pas destinée, …

Et surtout l’enfant devient vite ado, le logiciel de contrôle parental ne sert plus à rien . Et c’est  à ce moment de sa vie où il est le plus “intéressant” pour les prédateurs qu’il est le plus difficile de parler avec lui. Il faut donc qu’il ait bien intériorisé les messages de sécurité qu’on souhaitait lui faire passer avant d’atteindre cette étape de sa vie.