L’évènement culturel de l’été pour enfants et ados : culture skate à la Gaité Lyrique

Du du samedi 18 juin au dimanche 7 août 2011

L’occasion de découvrir ou redécouvrir ce lieu parisien très agréable récemment rénové et un programme très alléchant parce qu’en quelques années un mouvement culturel s’est développé autour du skate et a pénétré notre vie quotidienne bien plus profondément que nous l’imaginons.

affiche publique domaineUNE EXPOSITION « PUBLIC DOMAINE »

qui rassemble des points de vues sur la culture skate mêlant des créations inédites, des rétrospectives et des installations dans l’ensemble du bâtiment.

DES PROJECTIONS VIDEO

en permanence dans les espaces d’expositions et autour de rendez-vous réguliers.

DES CONCERTS


DES EVENEMENTS

dont le « Skateboarding Day » – mardi 21 juin, la « Etnies Next 25 Party » – jeudi 30 juin, les « 30 Years Thrasher Skate Rock » – samedi 2 juillet, la « Chosen Party by Nike SB » – jeudi 7 juillet et des conférences de Pascal Monfort

UN SKATE SPOT

avec des démos de teams de skaters et DES INITIATIONS AU SKATE.

UNE SELECTION DE JEUX VIDEO et UN FONDS SPECIFIQUE D’OUVRAGES ET DE MAGAZINES

au Centre de ressources.

 

Programme de la cité de l’espace à Toulouse pour les vacances de Pâques

Mardi 12 avril, Méga Yuri’s night

Yuri GagarineLa cité fête le cinquantenaire de l’envoi du premier homme dans l’espace. Le 12 avril 1961, un homme s’envolait pour la première fois dans l’espace : YOURI GAGARINE.

La Cité de l’espace fête cet événement avec deux invités d’honneur :
-Maxim Suraev, cosmonaute de l’agence spatiale russe Roscosmos de retour de la Station spatiale Internationale (ISS) en 2010.
-Thomas Pesquet, nouvel astronaute français de l’Agence Spatiale Européenne (ESA)

14h à 23h : film, rencontres, exposition, musique, débat. En entrée libre.

PROGRAMME TRES VARIE  : Chacun conçoit son parcours, à la carte, pour une Yuri’s night* riche en découvertes et en rencontres.

14h : VISIOCONFERENCE entre la Cité de l’espace et le Musée de l’Air et de l’Espace,

18h (et 19h30) : AVANT-PREMIERE DU FILM « LE PIETON DE L’ESPACE », de Vladimir Kozlov produit par Les Films de la Castagne et les Docs du nord – VF. 60 min.Aleksei Leonov fut sélectionné parmi le groupe de cosmonautes dans lequel était également Youri Gagarine. Il était très proche de lui, et fait partie des hommes qui ont vécu cette époque incroyable de la conquête de l’espace ! Preuve en est le défi très risqué de la première sortie d’un homme dans l’espace, hors de son vaisseau spatial : Leonov, le 18 mars 1965, fut le premier homme à « flotter » dans l’espace. Au contact du vide spatial, son scaphandre s’était transformé en une monstrueuse armure rigide, sur laquelle il n’avait plus d’emprise. Léonov dut lutter pour saisir le cordon ombilical qui le reliait à la capsule spatiale Voskhod 2. Les images enthousiasmèrent le monde qui n’avait pas idée du drame qui se jouait. Baïkonour, le centre de contrôle était pétrifié. Léonov avait coupé le contact avec la Terre.

19h45 : Pause « jazz manouche » sur des grands airs russes

20h : Présentation et échanges et notamment projection et informations sur le vol de Gagarine

21h30 : Pause « jazz manouche » sur des grands airs russes

21h45 : Rencontre avec les cosmonautes

23h : Pause jazz

Exposition ARTEST Du 4 avril au 2 mai,

un projet artistique de l’association ARTEST : des artistes de courants différents, venant de la Russie, del’Ukraine, de Lituanie et du Kazakhstan œuvrent ensemble pour le développement et la propagation de l’art des pays de l’Europe de l’Est. Pour rendre hommage à Youri Gagarine qui a changé le cours de l’humanité, ils nous invitent à découvrir leurs œuvres. Hall de l’Astralia – Cité de l’espace

Et  vivez l’Espace comme si vous y étiez

la Cité de l’espace est un parc à thème unique en son genre qui vous plonge dans la surprenante réalité de l’espace.Tentezl’expérience : approchez la fusée Ariane 5 grandeur nature de 55 mètres de haut, embarquez à bord d’une véritable station spatiale MIRet découvrez l’environnement et la vie quotidienne des astronautes. Installez-vous à bord du vaisseau Soyouz, comme des cosmonautes et vous vivrez une véritable expérience du confinement et de l’exiguïté des vaisseaux spatiaux. Ou encore, embarquez pour l’Univers avec le spectacle « IMAX ® Hubble 3 D » et le film de planétarium « Sommes-nous seuls dans l’Univers ? » et vous partirez à la découverte du Système solaire, des milliards d’étoiles et galaxies.
L’espace change nos repères : testez le Gyro-Extrême, un siège rotatif multiaxes pour mettre à l’épreuve, comme les astronautes, votre sens de l’équilibre. Avec le simulateur Moon Runner vous pesez 6 fois moins, comme sur la Lune et votre marche se modifie, vous devenez un moonwalker. Présentez votre propre bulletin météo comme à la télévision au Studio TV, rencontrez un météorologiste deMétéo-France et jouez les prévisionnistes grâce aux images satellites reçues en temps réel.
A la Cité de l’espace, vous allez de découverte en découverte, vous accédez aux dernières avancées scientifiques à travers de multiples expériences ludiques, toujours ancrées dans la réalité. Adulte comme enfant, ici vous devenez tour à tour astronaute, astronome ou ingénieur spatial, le temps d’une journée ou d’un week-end.
partez à la recherche de la vie extraterrestre et menez une enquête inédite
Votre mission ? Découvrir si la vie pourrait exister ailleurs que sur Terre. A vous de mener l’enquête avec
un nouveau parcours-jeu pour tous, à la recherche de la vie extraterrestre.
Tout au long d’un circuit en 13 étapes qui vous emmène de la Terre aux confins de l’Univers, des indices ou informations scientifiques sur la recherche de vie extraterrestre vous permettent de résoudre cette énigme passionnante, en famille ou entre amis.  Vous réalisez ce nouveau jeu dans les décors originaux de l’exposition temporaire « Extraterrestre » créée par la Cité de l’espace et prolongée jusqu’à fin 2011.

Paquebot France, exposition au musée de la Marine du 9 février au 23 octobre 2011, une expo moyenne dans ce beau musée, mais des ateliers extras

affiche lancement paquebot franceJe m’étais racontée des histoires et j’en attendais. Un bateau mythique, le dernier des grands transatlantiques. Je m’attendais à embarquer à son bord et vivre la traversée à l’occasion de cette exposition.

Car des voyages dans le temps et l’imaginaire à l’occasion de précédentes expositions, nous en avons vécu plusieurs dans ce musée à l’occasion de précédentes expositions.

Quelle déception. J’ai trouvé l’exposition bien plate, succession d’informations techniques, de présentations, maquettes, objets témoins et documents (photos, documents sonores, vidéos, ….) retraçant la conception du navire et la construction du navire, sa décoration.

Mais à aucun moment, je n’ai vraiment embarqué et encore moins rêvé.

En revanche, j’aurais bien participé à un des ateliers organisés par les enfants. Décorer une cabine à partir d’une matériauthèque d’époque et d’une maquette en kirigami, j’aurais adoré !

Musées, expos et monuments à Paris, informations et opinions

une salle du musée de la marine

Japan expo, le goût du Japon : bento et kawaï

Au Japon, les filles aiment ce qui est kawaï, mignon.  Le chat Hello Kitty en est un des exemples  et son succès extraordinaire s’est étendu à bien d’autres parties du Monde.

Sa créatrice,  la styliste, Yuko Shimizu a fait une apparition exclusive à Japan Expo 11e impact pour présenter son nouveau personnage “Rebecca Bonbon”, une petite chienne toute aussi kawaï :

la créatrice d'Hello Kitty en compagnie de Jessica Bonbon

Et, une triplette de minettes déguisées en bonbons avaient été recrutées pour prendre la pose dans le stand :

japan expo, les minettes kawaï

Mon bento avait un look nettement moins kawaï mais, pas grave, il était bon :

bento mangé à la japan expo
Juste avant de partir, je me serais bien reposée quelques instants sur ce gros chat très kawaï, mais la place était déjà prise par une cosplayeuse en pleine couture !

japan expo, chat siège kawaï

Japan Expo 2010, Aya Kanno dédicacera Otomen

OtomenAya Kanno est l’auteur de Otomen : un shojo, manga pour filles.

Ce manga s’est vendu à 2 millions d’exemplaires au Japon.  Et le mot Otomen est devenu un synonime d’homme viril assurant sa part de féminité.

Elle dédicacera ses mangas sur le stand des éditions Delcourt.

Asuka masamune, champion de kendo niveau lycéen, ceinture noire de judo et de karaté, cache un secret. Il est aussi un otomen. Un homme qui aime les choses kawaï.

Une comédie romantique.

La Japan Expo : quand, où, qu’y faire, des photos de l’édition 2010

Du 21 octobre au 1er novembre 2009, le CNRS présente l’exposition « Les mystères de l’Univers »

mysteresuniversDans les jardins du Trocadéro à Paris (métro Trocadéro). Du lundi au vendredi, 9h à 18h, samedi et dimanche, 10 h à 19 h. 

Gratuit, superbe et passionnant.  Des photos, des maquettes, des vidéos, des conférences et des expériences pour :
Voyager dans les étoiles
Décomposer la lumière
Lancer une fusée
Construire une constellation
Rendre visible l’invisible
Produire des aurores boréales
Reproduire les boucles de Mars
Découvrir la lumière infrarouge…

Et adminer les mystères de l’Univers et en percer certains.
Pour se renseigner ou s’inscrire aux animations : 01 44 96 53 58.

Une expo passionnante à la fondation Cartier : Graffiti né dans la rue

Le titre, le sujet, je la sentais bien cette expo. L’occasion idéale de tremper mon préado dans un petit bain de culture : volume raisonnable, thème très parlant. Il a quand même protesté un bon coup lorsque j’ai annoncé que j’aillais l’y emmener. Néanmoins, il y est allé d’un bon pas et sans manifester plus de mauvaise humeur. Dès qu’il a aperçu la palissade de chantier taguée pour l’occasion – en partie sous les yeux médusés de la jolie Lili qui les trouvait bien gonflés ces graffeurs de jouer de la bombe en pleine journée aux yeux de tous dans une avenue parisienne – il a acheté.

 

Et depuis, le schmurck numéro 2 dessine des graphs. Me reste plus qu’à espérer qu’il ne se décide pas à sortir dans la rue pour exercer ses talents. Parce que même en disant : c’est la faute à Cartier si mon fils a tagué le quartier, je n’éviterai pas les ennuis.

Uneexpo visuellement très forte qui resitue le graffiti dans son contexte, en raconte l’histoire de façon passionnante. Bref une expo indispensable avec enfants, préados, ados ou sans.

Sorties, expos à Paris